Une plongée pour des tests en tout genre

Dimanche 26 novembre, le réveil s’étire aussi longtemps qu’un chat après une soirée cinéma à Courthéson et son fameux Spélimage. Le copieux petit déjeuner ne saurait être précipité. Et le départ bien tardif pour une journée que nous voulions bien remplie. Direction vers les gorges aval du Toulourenc. Une petite plongée « s’impose » dans la baume des Anges pour finir en beauté ce week-end.

Les objectifs sont nombreux cependant modestes :

  • tester le recycleur qui rentre d’entretien en Angleterre et surtout les nouveaux faux-poumons sur les épaules,
  • participer à l’enquête de la COMED sur l’impact cardiaque des efforts en spéléo-plongée en enregistrant mon rythme cardiaque avec un petit capteur étanche.
  • tester une lampe grecque « révolutionnaire » qui utilise l’eau pour laisser la réaction chimique de sa pile.

Dans la vallée, le vent glace tout le monde. La baume se révèle un abri bien agréable avec sa température douce en cette saison. Grâce à l’aide de mes amis du Spéléo club Alpin de Gap, le portage sera rapide et la plongée ne prendra pas plus d’une demi-heure. L’ensemble des objectifs seront réalisés et positifs.

JPEG - 131.1 ko

Même si le vent ne laisse guère la place à la flânerie, nous aurons l’occasion de croiser bien du monde. Une équipe de plongeurs suisse prépare une pointe et achemine le matériel tranquillement. Romain et ses enfants jouent dans le Toulourenc. Jérôme accompagne Bernard et un collègue dans la baume pour quelques prélèvements de troglobies. Dommage que les plongeurs n’ait pas franchement répondu à l’invitation. Les conditions étaient idéales, à l’intérieur…

 

 

About the Author: EFPS